basque restaurant

Le piment d'Espelette protégé par une A.O.P

Le piment basque trouve son origine en Amérique. Il a été ramené au pays par un navigateur basque au 16 ème siècle. Aux alentours de 1650, il commence à être cultivé essentiellement aux environs d'Espelette mais est vendu sur le marché de ce petit village, d'où il tire son nom. Sa première utilisation a été dans un but thérapeutique, il a ensuite été utilisé comme condiment mais surtout comme conservateur de viandes.

Le piment d'Espelette protégé par une A.O.P.

Le piment d'espelette bénéficie d'une Appellation d'Origine Contrôlée depuis 2000. Cette dénomination n'a plus lieu d'être à ce jour, depuis 2009 on parle A.O.P. Il faut quand même le mentionner, le piment d'Espelette est la seule épice à détenir cette reconnaissance. Aujourd'hui il est connu dans le monde entier, grâce à nos chefs français qui le travaillent dans de nombreux plats. Il peut même être accommodé dans un dessert. Car contrairement à ce que l'on pense, ce piment est très aromatique.

Sa culture est délimitée sur un territoire bien précis qui recense exactement 10 communes. On y trouve Ainhoa, Cambo Les Bains, Espelette, Halsou, Itxassou, Ustaritz, Larressore, St Pée Sur Nivelle, Souraïde et Jatxou.

Le piment d'Espelette peut paraître un peu cher, cependant il faut savoir que sa récolte est exclusivement manuelle. De plus cette récolte s'échelonne sur plusieurs semaines d'août jusqu'aux premières gelées. Ceci afin de récolter un piment mûr. Par ailleurs, il faut récolter exactement 8 kilos de piments frais pour arriver à faire 1 kg de mouture de piment d'Espelette.

Afin de conserver les cordes de piment d'Espelette, il est recommandé de les garder dans un endroit sec et frais et plutôt à l'abri de la lumière.

Le piment en poudre se conserve davantage à condition que celui ci soit également dans un endroit sec.

Pour reconnaître un authentique piment d'Espelette, il est estampillé aux couleurs du Pays Basque.